Ce site internet utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience de navigation. En visitant notre site internet, vous acceptez l’utilisation de tous ces cookies en accord avec notre politique en matière de cookies.

RT-Ex globale

La RT-Ex globale s’applique lorsque des travaux de rénovation importants sont envisagés par le maître d’ouvrage sur un bâtiment de plus de 1 000 m².

Elle peut également être demandée pour l’obtention de certains prêts ou aides.

Objectif de la RT-Ex globale

L’objectif de la RT-Ex globale est de définir des seuils minimums de performance énergétique à respecter à l’échelle globale du bâtiment lors de travaux de rénovation énergétique.

Qui est concerné par la RT-Ex globale ?

Cette partie de la réglementation est uniquement à appliquer si :

  • la SHON (Surface Hors Oeuvre Nette) rénovée est supérieure à 1 000 m²;
  • la date d’achèvement du bâtiment est postérieure au 1er janvier 1948 ;
  • le maître d’ouvrage décide de réaliser des travaux de rénovation thermique d’un montant supérieur à 25% de al valeur hors foncier du bâtiment, soit 382.5€ HT / m² pour les logements ou 326.25€ HT / m² pour les locaux non résidentiels.

Il peut arriver que la RT-Ex globale soit à appliquer en cas de demande de certains prêts ou de certaines aides ou subventions.

Si vous ne remplissez pas ces conditions, vous êtes soumis à la RT-Ex élément par élément.

Que faut-il respecter ?

Avant le dépôt du permis de construire, le maître d’ouvrage doit faire réaliser 2 études.

Une étude de faisabilité technique et économique

Cette étude permet d’évaluer les diverses solutions d’approvisionnement en énergie du bâtiment.

Une étude thermique rénovation réglementaire

Cette étude est réalisée à l’aide d’un logiciel équipé du moteur de calcul Th-CE-Ex édité par le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment).

Cette étude est décomposée de la manière suivante :

  • Un état initial est simulé afin de déterminer des consommations théoriques avant travaux. Cette première simulation permet de déterminer quels sont les postes les plus énergivores et qui devront être améliorés ;
  • Des simulations après travaux sont proposées au maître d’ouvrage dans l’étude thermique. Un objectif de consommation théorique est fixé suivant la région et l’altitude du projet ;
  • L’étude thermique vérifie également le confort d’été, c’est-à-dire la température maximale qu’atteindra le bâtiment en été.

N’hésitez pas à nous contacter pour la réalisation de ces études.

Sources